Imagine que tu es dans un film de science fiction et que tu te retrouves bloqué dans une passage qui tourne au  r a l e n t i e, tu fais quoi ? Mieux vaut se poser cette question avant de se rendre à Nong Khiaw car c’est exactement ce que te réserve le petit village niché au milieu des montagnes du Laos du Nord. Etant avant tout une destination de backpackeur en quête de tranquillité, il ne faut pas s’attendre à y trouver des stimulus à chaque coin de rues. Non, l’endroit est parfait pour vivre au rythme d’un Laos, celui qui sait garder la beauté de son authenticité.


Voici u
n guide pour bien réagir à la Nong Khiaw sloooooow life. 

 

Le vietnamien plante le riz,
Le cambodgien le regarde pousser,
Le laotien l’écoute,
Le Thaïlandai le vendent

 

Commençons par la base de la base. Oui, les laotiens sont des gens calment, doux et qui aiment beaucoup prendre le temps de faire les choses. Ce dicton de colon français dit vrai et s’illustre à la perfection pour le Laos de Nong Kiaw ou plus généralement, pour le Laos rurale loin des  villes. 

Le saviez-vous ? Des études scientificoroots menées par ma personne en qualité de cowbay du chill ont montré que :

# Se retrouver entourer d’une nature sauvage te fait te sentir terriblement bien. 

> Comme ce plan de la Nam Ou bordé de ses falaises sauvages à perte de vu depuis le pont de Nong Khiaw.



# Les hamacs en bord de rive ralentissent de facto ton système nerveux

> La majorité des logements de Nong Khiaw sont des guesthouses proposant des bungalow privatifs avec vu sur la rivière de Nam Ou. Pour profiter pleinement de la vue et du moment, c’est du coté Est du pont que l’on trouve la guesthouse qui nous plait. No rush, le mieux est d’y aller sans booker et de regarder pas vous même, les habitants te feront la visite des lieux avec p l a i s i r  

En haute saison saison mieux vaut réserver tout de même. Si tu n’arrives pas a faire ton choix, la Nong Kiau riverside, première à gauche du pont est trèèèèèès mimi. 

Cercle de main = les bons spots de guesthouses 

La zone de chillance face à la Nam Ou

# L’absence de vie nocturne passé 22 heures ne te laisse pas d’autre choix que de te plier au rythme du soleil. 

> Le beuglement étranglé  chant du coq à 5 heures du matin aide beaucoup aussi. Mais en effet à Nong Khiaw, s’est très calme à la nuit tombée. Pas de bars de nuits avec sound système mais plutôt un éclairage à la lanterne pour finir son bouquin sans pression. 

Pour vous rappelez ce que ça fait un coq (ça me fait plaisir)
Avant de cliquer sur cette vidéo, ferme les yeux et imagine toi dans ton lit les yeux encore lourds de sommeil. C’est pour vivre l’expérience à fond. 

Et concrètement on fait quoi a Nong Khiaw ?

Les 100 Waterfall et descente de Kayak.

Possibilité de faire en tour organisé en visitant les 100 waterfall et une descente en kayak de la Nam Ou sur une journée. Il y a aussi la possibilité de trekker 1 à 2 jours à dans la montage autour de Nong Khiaw ! Très probablement à faire pour avoir eux une ébauche de la nature environnante mais ma non expérience me trahit .. la chaleur d’avril ne permettais pas à mon corps de mauviette d’occidental de supporter un trek sous un soleil ardent. 

La Pha Kuang Cave, l’ancienne planque de soldat pendant la guerre du Vietnam 

La grotte a servi de cachette et lieu de vie aux soldats laotiens pendant  de la guerre du Vietnam. De loin son entrée est cachée car assez étroite et pourtant elle est en plein milieu de la falaise. Assez profonde, il est surtout interessant de la visiter une fois que l’on peut s’imaginer les soldats s’y cacher

Je ferais bien une vanne mais est ce que de dire que ces soldats laotiens étaient les fonctionnaires planqués de l’époque c’est politiquement correct ? 

 

                      Vue de la Pha Kuang Cave qui se laisse regarder

Le Pha Deng Peak view point

Le view point coté rive est mérite définitivement les gouttes de sueur que l’on y laisse. Vue panoramique sur Nong Khiaw et ses montagnes est à la clé et c’est une très belle vue sur le Laos sauvage, particulièrement au levé et au couché du soleil quand ses rayons fleurtent avec les couleurs du ciel. C’est douuuux. La montée prend entre 1h à 1h30 en fonction de la ténacité de vos gambettes. Qu’on se le dise, la deuxième partie de la montée s’apparente davantage à de la via ferrata qu’a une promenade de santé. En gros c’est vendu comme un trek mais t’as pas interêt d’être mancho pour arriver jusqu’en haut. Par contre on est vraiment dans la nature du Laos sauvage et ça, ça n’a pas de prix. On on passe par une jungle tropicale très riche de sa faune et très bruyante de sa population d’insectes, on se croit dans un Indiana Jones et rien que pour ça c’est à faire

 

        6h30 du matin, tutoyant les hauteurs, en sueur et fière de l’être.

 

Vent impeccable pour une photo instagramable de la montée.

Et aussi des bons copains, ça aide. Pour la montée comme pour la photo.

Un point d’eau et vite !

Si comme moi vous arrivez en milieu de journée par les transports publics à Nong Khiaw (c’est à dire sans clim avec une température extérieure avoisinant les  40° et serrer comme des saucisses 5 heures dans un mini van à se répéter que c’est cool d’être roots), il y a de fortes chances que vous soyez saisi d’une irrésistible envie de sauter à la flotte à la vue de la rivière. Le truc c’est qu’il n’y pas d’accès direct à la rivière. Dégoulinante de sueur et légèrement insistante, un local à finit par me balancer LE spot d’eau des locaux. Je vous le donne car sans point d’eau, j’étais à deux doigts de basculer du coté très obscur de la force et je ne le souhaite à personne. (Il y a aussi une piscine de camping dans le coin mais on se traverse pas le Laos du Nord pour aller dans une piscine trop chaude non?)

Le point d’eau qui fait toute la différence : Coté rive Est, remonter en direction de la Pha Kuang Cave. On la passe et 5 minutes de tuktuk plus loin, on arrive le point d’eau du bonheur.

3,2,1

KIFF

Le floating boat bar

Si vous êtes arrivez jusqu’ici vous méritez quand même de savoir qu’il y a un bar flottant à Nong Khiaw qui est vraiment cool. A gauche du pont (quand tu es de dos) sur la rive est et en retrait du reste des habitations le bar flottant est comme son nom l’indique sur la Nam Ou. Une vue sur la montagne verdoyante, le bruit de moteur des péniches passantes qui ronronne dans le silence du village, toi sirotant un je ne sais quoi qui fait du bien. On aura vu plus malheureux non ?

PS : Ne pas hésiter à continuer la route en terre qui semble ne mener à rien de prime abord pour y accéder. 

PS 2 : Trinquez pour moi, c’est une bretonne qui le demande <3

Ah, vous vous demandez toujours si Nong Khiaw ca vaut le coup ? BIEN SUR ! Il faut juste y aller détendu et dans un rythme à la cool !

ET SUROUT 

VIVE LES POULETS !