Réputée pour ses cafés, ses rues survoltées et ses soirées animées, avec ses près de 8 millions d’excités du scooter qui la parcours, Hanoï ça secoue. Une ville qui a une histoire à raconter, des lieux à dévoiler, des ambiances à faire dénicher. Quelques jours pour la visiter ? C’est à ce moment la que l’optimisation du temps dans une capitale se fait rappeler à son évidence. Pour des visiteurs curieux et excités par l’expérience de la découverte, Hanoï dégage toute l’énergie captivante qu’il faut. Effervescente, on à en envie de comprendre son énergie, de saisir cette effervescence, on a envie d’en faire partie.

Alors, alors. Comment en voir l’essentiel sans tomber dans les clichés touristiques des musées mais bien sûr, il ne faut pas omettre l’Incontournable ? Mon guide du routard saigne. Pour éviter d’en raturer toutes les pages, voici une sélection d’expériences à faire à Hanoi avec pour devise : T O U C H E  A  T O U T 

Palapage N°1. Se balader dans Hanoï

Forcement,- on est dans une grande ville alors il va falloir marcher un peu. Autant marcher dans les endroits sympas.

> Le Old Quarter 

Sinon le coeur historique d’Hanoi, le Old Quarter, fait parti de l’Incontournable d’Hanoï.  A mon sens l’endroit le plus plaisant de la ville. Rues étroites, animées, sombres er humides dans leur jus, c’est le moins qu’on puisse dire,  on les désigne par le regroupement 36 rues. J’explique.

Chaque rue à un role commerciale spécifique avec son lot de marchandises qui lui est allouée. Une pour la soie, l’autre pour la porcelaine, le sucre ou encore pour les chaussures (où tongue, ça dépend sous quel angle on voit la Chaussure). Il y a de tout. Tout pour boucler la boucle des marchandises asiatiques que l’on peut avoir envie de ramener chez soit. 

OPTIMISER SON TEMPS : Si vous avez une envie de shopping précise, prenez une carte et étudier la à l’avance pour trouver votre rue.

 

 

 

Hanoï c’est tout ça.

Jusque là facile.

 

 

 

 

 

 

 

Le Old Quarter se situe ici.

 
Difficilement délimitable sur une carte car ces 36 rues tendent vers les 50 rues aujourd’hui. 

Et je suis pas un crack en dessin en plus.

 

 

 

 

 

 

 

BON A SAVOIR : Il est impossible difficile de trouver un magasin comme on l’entend en occident, c’est à dire fait de quatre murs clos, séparés de la rue par une bais vitrée. C’est davantage un devant de boutique qui d’un coté déborde sur le trottoir et de l’autre coté donne sur la pièce de vie du gérant. N’en faisons pas une généralité bien mais même si Hanoi est la capitale du shopping vietnamiens, elle converse le coté typique de ces magasins.

Vendeuse heureuse de me voir

A NE PAS MANQUER : A l’extrémité du vieux quartier, aller vous frotter au Hanoi  l o c a l. L’arrière marché de Dong Xuang montre un véritable contraste entre les rues foulés par les touristes et ces quelques unes qui la majeur partie du temps ne le sont sans aucun doute pas.

> Le quartier français

Jouxtant le old quarter, le quartier français porte bien son nom en résonance aux résidences coloniales et l’architecture qui s’en suit qui font l’interêt, la fierté de l’endroit. Pour beaucoup transformées en hôtel de luxe, dissipées entre deux boui boui vietnamiens, on peut dire que le quartier français se divise en deux parties. L’une bien plus intéressante que l’autre. C’est autour de la cathédrale au centre du quartier que l’on prend plaisir à se balader. Les rues y sont plus accueillantes et contrastes avec les routes à 10 voix de scooters qui quadrillent le quartier français.

Palpage N°2. Se cultiver avec plaisir 

>Le lac de l’épée et son temple

En plein centre d’Hanoï, le lac de l’épée (lac Hoan Kiem) offre un peu d’air et de verdure qui font du bien. On peut en faire le tour mais surtout on peut visiter le temple chinois qui s’y dresse. Pour un aperçu de la culture asiatique et une coupure avec le reste de la ville, c’est sympatoche. 

= 15 000 kips (60 centimes) pour les étudiants.
= 30 000  dông (1,15€) pour les normaux.

 > Briller en société grâce à l’histoire du temple Hoan Kiem <


> Le Théâtre des marionnettes sur l’eau

Un théâtre, des marionnettes et de l’eau. Les 3 trois éléments séparés se conçoivent aisément mais les trois ensembles demandent peut être un chouille plus d’imagination. Pour faire court, les marionnettes sur l’eau est un art traditionnel vietnamien qui aime mettre en scène la vie des paysans au quotidien et les légendes du pays. Très prisé des touristes, il illustre le raffinement de la culture du Vietnam. Je conseille ! (Au pire c’est pas long et ça coute pas grand chose, 2 à 4€) 

> Ça se passe au théâtre de marionnettes de Thang Long situé dans le vieux quartier d’Hanoï, proche du lac.

> Représentations en semaine :15h00, 16h10, 17h20, 18h30 et 20h00.
Bonus pour le dimanche à 09h30.

On va au spectacle du THANG LONG WATER PUPPET THEATRE (Woup wouuuup)

ANECDOTE POST SHOW ( celle que t’es content d’avoir quand le show te laisse pantois)Depuis sa création en 1969, le théâtre Thang Long Water Puppet est devenu bien plus que le théâtre historique d’Hanoi.  Avec pas moins de 500 représentations de marionnettes sur l’eau par an, il en à vu défilé des show. Certes. Mais ceci entrainant cela, c’est ce théâtre qui amené l’art de la marionnette à plus de 40 pays étrangers comme le Japon, la France, l’Amérique, l’Australie, l’Espagne à travers des tournées de performance, des programmes d’échanges culturels internationaux ou des festivals de marionnettes. On dit merci qui pour les spectacles de marionnettes de notre enfance ? MERCI THANG LONG WATER PUPPET THEATRE


> La cathédrale du quartier français

Située en plein milieu que quartier français, elle vaut le coup d’oeil non pas pour sa beauté exemplaire mais car elle dénote avec le reste de la ville. C’est interessant de l’observer. 

> Vivre sa vie de cathédrale au Vietnam <

Palpage N°3. Aller sur les spots emblématiques cool d’Hanoi

Note d’entrée : Ici, il n’y aura pas de conseil sur les musées à aller voir à Hanoi. Il y en à la pelle c’est sur mais il y en a aussi dans toutes les capitales. Ce n’est pas dans cette démarche que j’ai visité Hanoi. Et puis un musée c’est propre à chacun, pas de conseils à donner hormis s’écouter. Si vous souhaitez du musée alors ce qu’il faut ce n’est pas un racoon mais d’une barre de recherche google 🙂


> La vieille station

Ah la vieille station avec sa ligne de chemin de fer qui traverse la ville. On en a forcement entendu parler tellement elle à la cote dans le top des photos de voyages. Un cliché de nenette en short qui marche sur une raille ca te dis quelques chose ? Voila c’est là. C’est sur les railles de la vieilles stations.

Bon sauf lui, on lui a pas dit que c’était une fille qu’on emmenait ici pour immortaliser l’instant.

pas sa montre toquée or.

 

 

Passons. Sinon, on peut s’arrêter siroter une bière à l’un des spots qui se condensent sur une parcelle des rails. En journée pourquoi pas, c’est une pause sympas, en soirée il ne vaut mieux pas. Peu de personne le savent mais la ligne est toujours activent et les trains circulent de nuit. Ils passent approximativement à 1 mètre de ta table où tu crois siroter une bière en paix et là il n’y a pas de sonnette ou de barrière qui s’baissent pour te prévenir. Donc si tu t’enlises en journée évite ta cuite le long de la rame, celle ci pourrait bien t’être fatale.

Il est aussi interessant de prolonger le long des rails pour sortir de la zone visitée uniquement par les touristes pour observer le contraste entre les échoppes qui vivent du tourisme et les locaux qui vivent le long des rails. Contraste qui s’illustre partout dans Hanoi.

VS



> L’île en face d’Hanoi, plantation de bananier

En passant le pont Long Bien d’Hanoi, de l’autre coté du fleuve rouge, on arrive sur une un île qui permet de voir Hanoi sous un autre angle. L’île aux bananiers ou comme son nom l’indique il y a toute une plantation de bananier dans laquelle on peut se balader et observer la face caché de la ville.

Concernant le pont ? Datant de la colonisation, c’est un lieu emblématique pour les vietnamiens qui aiment venir s’y prendre en photo pour leur mariage par exemple. On ne peut accéder au pont qu’a pied et ou en vélo/moto. 

> Le souk marché de nuit d’Hanoï

Il s’étale à perte de vue dans la rue centrale du Old quarter jusqu’au lac de l’épée. Vraiment à perte de vue. Rien de particulièrement charmant dans ce marché de nuit mais plutôt un aperçu de ce à quoi peu ressembler un souk version Vietnam. On peut y acheter un peu de tout et n’importe quoi mais sans véritable influence culturelle authentique. Pas la peine d’aller au Vietnam pour trouver ça. Il est a faire si on envie de se manger une glace, boire un jus pressé tout en s’amusant du non sens du marché.

Grosso modo : temps de la traversé =  temps d’ingurgitation de la glace et du jus, option marche digestive. 

 

 

BONNE VISITE ! 
ET POUR CE QUI Y EST DU HANOI GUSTATIF C’EST LA HIHA